A Bergerac, une cellule s’active pour favoriser les installations en viticulture.

Publiée le 8 août 2022
À Bergerac, la fédération viticole a créé la cellule Activ qui met en relation des viticulteurs sans successeur avec des repreneurs extérieurs. C’est en effectuant les diagnostics d’exploitation financés par FranceAgriMer en 2017 que la Fédération des vins de Bergerac et de Duras s’est aperçue que beaucoup d’exploitants n’avaient pas de repreneurs identifiés et que quatre cents viticulteurs allaient partir en retraite au cours des dix prochaines années. De ce constat est née la cellule Activ (Accompagnement collectif à la transmission et l’installation en viticulture) en 2019 réunissant de nombreux partenaires pour mettre en relation des cédants sans successeur et des repreneurs. Cette cellule a pris ses marques. En 2020, six repreneurs se sont installés avec son aide, puis seize en 2021 et déjà dix-huit au premier semestre de 2022. Pour Mathilde Vanquaethem, coordinatrice d’Activ, cette envolée s’explique par l’envie des Français de travailler au vert depuis la crise du Covid, la dynamique bio à Bergerac et la visibilité des annonces réunies dans un catalogue remis à jour tous les trois mois. Pour lire l'article complet. Crédit : DR
Bergerac-cellule-active
connectez-vous pour lire la suite de cet article
Se connecter
Inscrivez-vous gratuitement en moins d'1 min