Pourquoi la France a perdu 2 millions de bovins en 5 ans ?

Publiée le 19 septembre 2022
Si l'élevage bovin est l'une des plus significatifs de notre patrimoine agricole, les exploitations du pays ont perdu 463 000 bovins depuis 2021 et 2 millions depuis 2017. Comment expliquer cette importante baisse des troupeaux ? Races laitières et races à viandes sont toutes deux concernées : il reste 17 millions de bovins en France. Pourquoi ? Si l'on parle de la tendance vegan, elle n'est pas la cause de baisse du nombre de têtes. Ce sont plutôt les coûts et les difficultés de production qui sont à l'origine de cette perte. Les prix d'achats souvent insuffisants qui ne permettent pas aux éleveurs de faire leur marge sont aussi cités. Ce contexte a entraîné la fermeture de 100 000 fermes en 10 ans, à laquelle s'ajoutent la reconversion vers les grandes cultures, plus rentables que l'élevage. Les difficultés climatiques La sécheresse a eu des répercussions très importantes sur les cultures : faute de pouvoir nourrir les vaches, les producteurs ont fait le choix de diminuer les troupeaux. L'exportation en hausse La France était autrefois un producteur incontournable de viande : aujourd'hui 25% est importé depuis chez nos voisins belges, allemands, luxembourgeois ou encore espagnols qui seraient moins concernés par les difficultés de rémunération que les producteurs français. La seule solution : les prix doivent remonter pour pérenniser nos élevages. Pour lire l'article complet sur le site de RTL2 : https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/agriculture-pourquoi-la-france-a-perdu-2-millions-de-bovins-en-cinq-ans-7900185516
connectez-vous pour lire la suite de cet article
Se connecter
Inscrivez-vous gratuitement en moins d'1 min